BLOG

Et que ça roule!

Les dernières nouvelles en gestion et en sécurité de parcs automobiles

Nuit noire : comment éviter les collisions ?

09.02.2020 Collision Avoidance,Fleet Safety

Le dernier rapport publié en 2018 par la délégation de la sécurité routière en France offre un bilan mitigé. Parmi les bonnes nouvelles, on peut citer une baisse de - 5,3% du nombre total de personnes décédées sur la routeLes autres indicateurs de l’accidentalité sont également en baisse : les accidents corporels et le nombre de  personnes blessées ont chuté chacun de - 4,7%. Ces chiffres interviennent pourtant dans un contexte de trafic routier en hausse (+7% entre 2013 et 2017).

Malheureusement, les accidents de la route ne concernent pas uniquement les personnes au volant ou les passagers. D’autres personnes, plus vulnérables, sont aussi touchées. En effet, la baisse du nombre de décès d'utilisateurs de véhicules s'est accompagnée d'une augmentation de la mortalité chez les cyclistes, avec une augmentation des décès de +1%, notamment les enfants et jeunes âgés de 0 à 17 ans. Les statistiques les plus alarmantes concernent et des cyclomotoristes (+14%), soit 16 personnes de plus que l’année précédente. La hausse concerne en particulier les jeunes âgés de 18 à 24 ans.  

La protection des piétons et des cyclistes est clairement une priorité, en particulier la nuit. La première étape consiste à éduquer les conducteurs à une conduite de nuit meilleure et plus sûre. Dans cet esprit, nous avons dressé une liste des mesures que les conducteurs peuvent prendre pour améliorer leur conduite de nuit afin non seulement de réduire les accidents impliquant des usagers de la route, mais également d’assurer leur propre protection. 

1. Gardez votre voiture propre 

Des phares et un pare-brise propres peuvent faire vraiment faire la différence et améliorer votre vision de la route pendant la nuit. Une fenêtre peut sembler propre et nette pendant la journée, mais les stries et la poussière qui y est déposée n’apparaîtront qu’après la tombée du jour. Une astuce classique consiste à de nettoyer le pare-brise avec du papier journal tout en prenant soin de ne pas toucher les vitres ou les rétroviseurs avec la main. La peau contient des substances grasses qui peuvent tacher le verre et nuire à votre vision nocturne.

2. Faites-vérifier vos phares 

Depuis combien de temps n’avez vous pas vérifié si vos phares arrières fonctionnaient correctement ? La plupart du temps, on ne fait pas attention à l’état des ses propres phares. S'ils fonctionnent; tant mieux. Si ça n’est pas le cas, remplacez-les. Il faut savoir que des phares en bon état influent considérablement la qualité de votre conduite de nuit. Des phares opaques ou jaunis ne génèrent pas la même lumière que des phares neufs ou en bon état. A la lumière du soleil, les phares peuvent devenir opaques et ce détail peut affecter considérablement votre vision de la route dans l’obscurité. Ne vous contentez pas de vérifier que vos phares fonctionnent à peu près, assurez-vous qu'ils fonctionnent vraiment bien.

3. Faites attention à l’éblouissement 

La lumière reste l'un des grands dangers lorsque vous conduisez la nuit : notamment l'éblouissement provoqué par les phares des autres conducteurs. Cela est particulièrement vrai lorsque les conducteurs venant en sens inverse négligent d'éteindre leurs feux de route. Les feux de route d’une voiture peuvent éblouir voire aveugler momentanément le conducteur qui lui fait face. L’usage abusif des feux de route est une infraction passible d’une amende de 135€

Vous pouvez vous prémunir contre l'éblouissement des phares opposés en vous assurant de ne pas regarder directement ces phares venant en sens inverse et de déplacer plutôt votre regard vers les marquages ​​routiers à votre droite (ou à gauche dans les pays où l’on conduit à gauche). Si les lumières de votre tableau de bord sont trop lumineuses, cela peut également affecter votre vision nocturne. Assurez-vous donc que ces lumières sont correctement réglées : ces détails simples vous permettront de lire le tableau de bord sans interférer avec votre vision. 

4. Evitez toute somnolence

De façon assez évidente, le cerveau associe l'obscurité au sommeil. Par conséquent, la conduite somnolente pose un réel danger la nuit. 

D’ailleurs, l’observatoire de la sécurité routière note que les accidents surviennent en grande majorité la nuit : “La nuit tue plus que le jour. Le risque d’avoir un accident mortel à la tombée du jour est d’ailleurs sept fois supérieure au risque diurne et un quart des accidents mortels de nuit se produisent entre 2 et 6 heures du matin”.

Damien Léger, président du Conseil scientifique de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV), explique à quel point la somnolence peut provoquer des accidents. « Dès les premiers signes de somnolence, le conducteur doit s’arrêter parce que les risques d’avoir un accident dans la demi-heure qui suit sont multipliés par 3 ou 4. Ses réflexes sont altérés et plus il roule vite et plus les conséquences sont graves en cas d’accident »

Pour les conducteurs commerciaux, les risques peuvent être particulièrement aigus. Comme le souligne l’organisme Officiel-prévention, visant à favoriser la santé et la sécurité au travail, le travail de nuit est un facteur aggravant pour les chauffeurs routiers. Ceux qui effectuent un travail posté comme conduire tard dans la nuit sont particulièrement vulnérables à la conduite somnolente. Effectuer des pauses régulièrement et bien dormir avant une longue route sont des habitudes incontournables pour réduire les risques au volant.

5. Prévenez les collisions de nuit 

Si l’on considère tous les défis auxquels sont confrontés les conducteurs de nuit, il est essentiel de les soutenir de toutes les manières possibles. Depuis quelques années, les systèmes anticollision ont fait leurs preuves dans la protection des conducteurs et des autres usagers de la route. Alors que des systèmes tels que le Mobileye 6 ont été efficaces pour détecter les véhicules la nuit, le tout nouveau Mobileye® 8 Connect ™ [CC1] a ajouté la détection nocturne * des piétons et des cyclistes à ses fonctionnalités. Le système recherche constamment les obstacles potentiels sur la route et avertit les conducteurs de leur présence. Sans compter que bien entendu, il ne se fatigue jamais, ne somnole pas et est imperméable aux distractions. Ces alertes peuvent donner aux conducteurs le temps dont ils ont besoin pour éviter ou atténuer les collisions.

Pour plus d'informations sur la protection de votre flotte et de vos chauffeurs, de jour comme de nuit, contactez Mobileye

* Le système peut fonctionner dans une lumière extrêmement faible mais pas dans l'obscurité totale. Les spécifications et limitations exactes sont définies dans le manuel d'utilisation correspondant.



En savoir plus?
Abonnez-vous à notre newsletter:

Merci pour votre abonnement!