Skip to main content

Comment prévenir les accidents de cyclistes?

Respect de l’environnement, détente, sport… de nombreuses motivations poussent chaque année près de 25.5 millions de personnes en France à se déplacer en vélo. En 2015, 16,6% des  cyclistes ont  utilisé leur  vélo comme moyen de transport pour leurs déplacements quotidiens. Pourtant,  ce moyen de locomotion peut comporter des risques : même si de nombreuses mesures de sécurité ont été mises en œuvre aux cours des dernières décennies, (aménagements des chaussées, création de pistes cyclables), la gravité des accidents reste constante.

Quelques chiffres :

D’après  les données de la Sécurité Routière, les accidents mortels sur les  routes sont en hausse depuis 2010.  Les cyclistes et piétons en sont les premières victimes.

  • En 2014, les cyclistes constituaient 4,7% des tués sur la route
  • En 1 an, la mortalité à vélo a augmenté de 8,2 %
  • En 2015, les routes de France ont vu 159 cyclistes perdre la vie. Deux catégories ont été particulièrement touchées :
  • les jeunes (enfants, adolescents, jeunes adultes), souvent blessés.
  • Les plus de 45 ans, fréquemment victimes d’accidents mortels

Les facteurs à risques :

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine des accidents de cyclistes : le non-respect du port de casque, le non-respect des feux et des stops, le manque d’éclairage, la vitesse excessive. Il faut noter que le développement  des systèmes de vélos en libre-service dans les grandes agglomérations a favorisé l’engouement des cyclistes, ceux-ci n’étant souvent  pas assez préparés aux dangers de la route, ni respectueux du code. Rien qu’en Ile de France, les déplacements quotidiens  en vélos sont passés de 300 000 à 700 000 entre 2001 et 2010.

Du fait de leur «petit format» (comparés aux autres véhicules), les cyclistes sont souvent aperçus trop tard, voire pas du tout, par les automobilistes. Ils constituent ainsi  le groupe des “usagers faibles”. Un des dangers les plus fréquents  pour ces “usagers faibles”est sans aucun doute, le manque de vigilance des conducteurs quant aux  angles morts, à savoir les zones de visibilité limitée autour des véhicules tels que poids lourds, voitures ou autobus.

Les cyclistes sont ainsi les plus exposés aux accidents de la route. L’année 2014 a d’ailleurs connu une nette augmentation des collisions mortelles: +8%, soit 159 cyclistes tués suite à un accident avec un poids lourd. Selon les chiffres de la Sécurité Routière, si  5%  des accidents survenus en milieu urbain touchent des cyclistes, ceux-ci  représentent 1/3 des  collisions mortelles. Malgré les nombreuses  campagnes de prévention  sur les dangers de la route pour les cyclistes, les accidents graves subsistent et sont souvent liés aux angles morts. Des zones de visibilité limitée ou nulle se situent en effet autour des véhicules tels que les poids lourds et les bus et sont souvent dangereuses. Les conducteurs de poids lourds sont les premiers impliqués dans ce genre de collision : celui-ci n’arrivant pas à détecter le cycliste présent dans un de ses angles-morts : à l’avant, à l’arrière ou sur le côté de son véhicule.

Les solutions Mobileye

Parce que le contrôle visuel des rétroviseurs est très souvent insuffisant pour détecter les cyclistes présents sur la route, Mobileye a mis en place un système d’assistance technologique pour venir en aide aux conducteurs: Le MobileyeShield +™.  MobileyeShield + permet d’éviter les accidents avec les usagers vulnérables en milieu urbain. Le principe : deux caméras, l’une latérale et l’autre frontale, chargées d’émettre des signaux visuels et sonores  2 secondes avant une  collision potentielle. Chaque caméra est reliée de manière indépendante à un écran d’alerte placé à l’intérieur du véhicule.

Ce dispositif permet d’envoyer 2 avertissements distincts :

-ALERTE DE ZONE EN DANGER : détection d’un usager vulnérable sans risque d’accident immédiat

-ALERTE COLLISION IMMINENTE : risque immédiat d’accident avec un usager vulnérable

Autre avantage, le Mobileye Shield + est connecté à une carte interactive sur laquelle sont retranscrits les lieux les plus risqués pour les piétons et les cyclistes. Ainsi les conducteurs sont mis en garde et  accentueront leur vigilance visuelle.